COOKIES ON MARKEM-IMAJE WEBSITE

To give you a better experience, we use cookies on our site. If you continue without changing your settings, we will assume you agree to receive all cookies on the Markem-Imaje websites.
If you want to know more about cookies and/or change your settings click on the "find out more" link.

To find out more information about cookies and how they're used on the Markem-Imaje website, visit our privacy policy page.

Agroalimentaire

MI-Scope
le magazine de l'agroalimentaire

témoignage témoignage

Markem-Imaje en toute Liberté

Liberté, c’est l’histoire d’une famille de juifs russes partie en Amérique pour échapper aux persécutions dans son pays. Au Canada, où elle s’installe, elle fonde une société laitière qu’elle baptise « Liberté » en hommage à la statue emblématique de son continent d’adoption.

Partager cet article

PRODUIT / INNOVATION

Nouveau Smartlase : un marquage performant au service de vos exigences

Partager cet article

MARCHÉ / RÉGLEMENTATION

Êtes-vous prêt pour le règlement européen 1169/2011 ?

Êtes-vous prêt pour le règlement européen 1169/2011 ?

Les crèmes glacées conditionnées en emballages individuels devront donc dorénavant afficher toutes les informations requises de façon parfaitement lisible, même si la boîte qui les contient est déjà marquée.

La réglementation sur l’étiquetage des denrées alimentaires évolue. Objectif : renforcer l’information du consommateur final. Une amélioration qui touche tous les emballages individuels, y compris les crèmes glacées.

La nouvelle réglementation
À compter du 13 décembre 2014, tous les produits alimentaires – y compris les produits vendus sur le circuit « hors domicile » - devront porter toute une série de mentions obligatoires : liste des ingrédients, des allergènes éventuels, informations nutritionnelles, pays d’origine... Sans oublier une date de durabilité minimale (ex-DLUO) ou une date limite de consommation. Les crèmes glacées vendues à l’unité, dans les stations-service ou au cinéma par exemple, comptent encore parmi les derniers produits à ne pas être conformes à la règlementation, mise en place surtout par les plus gros fabricants, comme Unilever ou Nestlé qui représentent
42 % du marché européen.

Un défi pour les industriels
Les crèmes glacées conditionnées en emballages individuels devront donc dorénavant afficher toutes les informations requises de façon parfaitement lisible, même si la boîte qui les contient est déjà marquée. Une obligation qui impose aux industriels du secteur de réviser leurs processus de codage et implique, a priori, l’installation d’un codeur supplémentaire sur les lignes de production. Dans le même temps, les industriels ne veulent pas voir leurs coûts augmenter, leur cadence ralentir et leur efficacité de production baisser.

La réponse de Markem-Imaje
La solution la plus adaptée est celle de la technologie laser. Elle s’avère idéale pour préserver l’intégrité de la crème glacée et assurer l’efficacité maximale des lignes de production. Markem-Imaje propose une solution complète à partir d’un codeur laser nouvelle génération, le SmartLase C350. Sa cadence est la plus élevée du marché. Plusieurs niveaux de contraste sont possibles pour s’adapter aux différents matériaux (PP, carton…) et offrir une qualité de marquage parfaite. Début 2014, la gamme sera enrichie d’une version L, avec une fenêtre de marquage plus grande, pour imprimer plus d’emballages en un seul passage, et un angle de visée pouvant passer de 90° à 0° pour faciliter l’intégration du codeur dans les lignes de fabrication existantes. Pour les petits volumes, la technologie jet d’encre permet de grandes vitesses d’impression, offre beaucoup de flexibilité avec un excellent coût total de possession (TCO).

Partager cet article

GROUPE / DISTINCTION

Markem-Imaje UK primé pour sa relation client

Markem-Imaje a été distingué par le trophée « Excellence in Customer Service » pour la qualité de ses prestations de service client lors de la remise des Awards PPMA (Processing & Packaging Machinery Association). La cérémonie s’est déroulée le 4 juin 2013 dans les locaux du National Motorcycle Museum, à Birmingham (Royaume-Uni) en présence de 400 industriels britanniques, réunis pour célébrer les performances de l'industrie manufacturière nationale. Un jury indépendant, constitué de spécialistes du secteur du conditionnement, a décerné à Markem-Imaje UK le trophée du meilleur service client, distinguant ainsi sa capacité exceptionnelle de fidélisation. « Nous sommes très satisfaits d'avoir reçu un prix aussi prestigieux, se réjouit Martin Bailey, directeur général des activités au Royaume-Uni. Notre équipe est en permanence à l'écoute des réactions des clients. Pour une parfaite maîtrise de notre offre de services, nous avons mis en place un ensemble d'indicateurs clés de performance, conçus pour surveiller notre capacité à répondre aux demandes des clients et à assurer leur satisfaction. Nous sommes particulièrement fiers d'être considérés comme un leader mondial capable d'intervenir au niveau local. »

Partager cet article

GROUPE / PARTENARIAT

Markem-Imaje et Applied DNA : un rapprochement innovant

Désireuse de proposer à ses clients les dernières technologies, Markem-Imaje Corp. a signé un rapprochement avec la société américaine Applied DNA Sciences Inc. (APDN), fournisseur de technologies anti-contrefaçon et de solutions d’authentification de produits à base d’ADN végétal. Avec ce contrat, APDN peut désormais revendre les encres Markem-Imaje en y incorporant un marqueur breveté SigNature® DNA unique à chaque client. Ces encres sont principalement destinées aux fournisseurs de composants électroniques de l’Agence Logistique de Défense des États-Unis (DLA) qui approvisionne l’armée américaine. Selon Christophe Lopez, vice-président marketing et ventes du groupe Markem-Imaje, le rapprochement  avec APDN a pour objectif non seulement de diffuser ces encres, mais aussi d’étendre l’offre en développant de nouvelles encres Markem-Imaje incorporant cette technologie innovante. « Cette dernière apporte à nos clients la capacité sans équivalent d’assurer la protection des produits et des chaînes logistiques », indique-t-il.

Partager cet article

Haut de page